Challenge the status quo YouTube


picture
Photo by Alora Griffiths - Unsplash.com


The history of the 'warrior queen' is a must read legend preserved within Kano chronicles based on the life of Amina of Zaria, a queen and military leader who trespassed all odds to become the most fierce female warrior of her kingdom. Her exploits as queen and military leader earned her the honourable nickname warrior queen and the famous moniker,

"Yar Bakwa ta san rana (Amina, daughter of Nikatau, a woman as capable as a man)."

Originally bearing the name Aminatu, Amina of Zaria was born into the rulling family to king Nikatau and queen Bakwa Turunku, rulers of Zazzau state, one of the seven original states of Hausaland. According to Muhammed Bello's chronicles and archeological evidences provided by David E. Jones, Zazzau was renamed Zaria, present day Kaduna state in Nigeria by queen Turunku. As a young girl, Amina spent much time with her grandfather Zazzau Nohir who schooled her in military and political affairs of the kingdom. During this period of intense training and preparation, Amina harnessed her military skills as she was opportune to train with the warriors of Zaria cavalry. She learned to manoevre different weapons within Zaria's armory.

In 1566 king Nikatau passed away. This led to the crowning of Amina's younger brother Karama as king. Under Karama's rule Amina who was mature and skilled in the use of arms became leader of Zaria's military. In 1577, Karama died and Amina became the Sarauniya (queen) of Zaria. As Queen and head of military, Amina was determined to make Zaria a great kingdom. Leading an army of about 20.000 men, Amina began to steadily expand her kingdom as she conquered Kano, Katsina and Nupe. In a time where all seven Hausa states were in constant quest for power, Zaria emerged to dominate these states. The warrior queen equiped her army with chain mails and helmets made by metal workers within the kingdom. To prevent invasion, define territorial boundaries and display the abundant wealth of Zaria, Amina surrounded the kingdom with earthen walls. She equally build walls around conquered cities which became known as ganuwar Amina (Amina walls). Reports have it that some of these walls have been preserved till date as a testimonial to Amina's victories. 

Her escapades were not limited to military conquest. Amina succeeded to amass wealth for Zaria increasing the kingdom's economic strength and affluence. The warrior queen made her kingdom the envy of all southern Hausalands. blackhistoryheroes.com states that,

"Amina boosted her kingdom's wealth and power with gold, slaves and new crops like kola nuts."

After a successful 34 year rule, Amina died at Atagara during a military campaign. Though the Hausa states were conquered by Britain during European colonization Amina of Zaria is immortalized not only in the thoughts of many but within historical documents and contemporary television series like Elena of Avalor and Xena which both portray warrior princesses and defenders of their lands. The Nigerian government has honoured the female hero by erecting a statue of Amina on a horse with a spear in hand at the center of Lagos. Amina of Zaria, the warrior queen lives on forever.

Sources: africanfeministforum, biography.yourdictionary


L'histoire de la "reine guerrière" est une légende incontournable conservée dans les chroniques de Kano au sujet de la vie d'Amina de Zaria, une reine et cheffe militaire qui a dépassé toutes les attentes en devenant la guerrière la plus féroce de son royaume. Ses exploits en tant que reine et cheffe militaire lui ont valu le surnom honorable de reine guerrière et le célèbre sobriquet,

« Yar Bakwa ta san rana (Amina, fille de Nikatau, une femme aussi capable qu'un homme). »

Nommée à l'origine Aminatu, Amina de Zaria est née dans la famille régnante du roi Nikatau et de la reine Bakwa Turunku, dirigeants de l'État de Zazzau, l'un des sept États d'origine du peuple Haoussa. Selon les chroniques de Muhammed Bello et des preuves archéologiques fournies par David E. Jones, Zazzau a été rebaptisé Zaria, l'actuel État de Kaduna au Nigeria par la reine Turunku. Jeune fille, Amina passait beaucoup de temps avec son grand-père Zazzau Nohir qui l'a initiée aux affaires politiques et militaires du royaume. Au cours de cette période d'entraînement et de préparation intenses, Amina a affiné ses compétences militaires grâce à l'opportunité qui lui a été donnée de s'entraîner avec les guerriers de la cavalerie Zaria. Elle a appris à manier différentes armes de l'armurerie de Zaria.

En 1566, le roi Nikatau est décédé. Cela a conduit au couronnement du jeune frère d'Amina, Karama, comme roi. Sous le règne de Karama, Amina, qui était mature et habile dans l'utilisation des armes, est devenue la cheffe de l'armée de Zaria. En 1577, Karama mourut et Amina devint la Sarauniya (reine) de Zaria. En tant que reine et cheffe de l'armée, Amina était déterminée à faire de Zaria un grand royaume. À la tête d'une armée d'environ 20 000 hommes, Amina a commencé à étendre progressivement son royaume en conquérant Kano, Katsina et Nupe. À une époque où les sept États haoussa étaient en quête constante de pouvoir, Zaria a émergé pour dominer ces États. La reine guerrière a équipé son armée de cottes de mailles et de casques fabriqués par des métallurgistes du royaume. Pour empêcher l'invasion, définir les limites territoriales et afficher l'abondante richesse de Zaria, Amina a entouré le royaume de murs de terre. Elle a également construit des murs autour des villes conquises qui sont devenus connus sous le nom de ganuwar Amina (murs d'Amina). Des écrits indiquent que certains de ces murs ont été conservés jusqu'à nos jours pour témoigner des victoires d'Amina.

Ses exploits ne se limitaient pas aux conquêtes militaires. Amina a réussi à amasser des richesses pour Zaria, augmentant la puissance économique et le prestige du royaume. La reine guerrière a fait de son royaume l'envie de tous les Haoussas du sud.

blackhistoryheroes.com déclare que « Amina a accru la richesse et le pouvoir de son royaume avec de l'or, des esclaves et de nouvelles cultures comme les noix de kola. »

Après un règne réussi de 34 ans, Amina a rendu l'âme à Atagara lors d'une campagne militaire. Bien que les États haoussa aient été conquis par la Grande-Bretagne lors de la colonisation européenne, Amina de Zaria est immortalisée non seulement dans les pensées de beaucoup, mais aussi dans des documents historiques et des séries télévisées contemporaines comme Elena d'Avalor et Xena qui dépeignent toutes deux des princesses guerrières et des défenseurs de leurs terres. Le gouvernement nigérian a honoré l'héroïne en érigeant une statue d'Amina sur un cheval avec une lance à la main au centre de Lagos. Amina de Zaria, la reine guerrière vit pour toujours.

Sources : africanfeministforum, biography.yourdictionary


April 7, 2022 . 3 min . by Vanessa Forlemu



More stories






















Privacy policy | Sitemap