Challenge the status quo YouTube


John Nkengasong is a Virologist, who occupies a position as Director of Africa Centers for Disease Control and Prevention (Africa CDC). The African Union had set in place the assistance of public health initiatives of its member states, and the reinforcement of the public health institutions' ability to discover, prevent, monitor and spontaneously respond to any outbreak of the disease in an effective manner.

In order to lead Africa's war against Covid-19 effectively, Dr. Nkengasong disclosed in a ReliefWeb's recorded interview, the strategy he successfully put in place. Covid-19 commencing in China in December 2019, was salvific for Africa because it gave the opportunity for countries within Africa to prepare upfront for proper response in principal areas. One of those key areas was in diagnostics. By February 2020, only Senegal and South Africa were able to diagnose Covid-19.

When there was an outbreak in Senegal, immediately representatives of laboratories from 16 African countries were trained and given equipment for diagnostics. Later on, they returned to Senegal and further trained other laboratory representatives. 48 countries had so far been trained such that, cases detected were due to collective effort. Then Nkengasong focused on the infection, prevention an control of Covid-19.

With in-depth knowledge on how Covid-19 could become cumbersome on healthcare facilities, and on the exposure doctors and nurses had to the disease, representatives from 35 countries were immediately assembled in Nigeria, and were trained on infection, prevention and control. Likewise in Kenya, Nkengasong brought in representatives of over 30 countries for a training in enhanced airport, airline and port-of-entry screening. Thereafter, he led the team to Tunisia, where countries were trained on communicating risk to the general public.

Moreover, Nkengasong makes use of all member states' expertise, Africa CDC and World Health Organization (WHO), to respond to the Covid-19. Him being at the head of Africa CDC, together with the African Union Commission under the headship of Chairman Moussa Faki Mahamat, held a meeting which constituted of all health ministers and came to a consensus on having a continental strategy which is centered around cooperation, collaboration, coordination and communication. Secondly, that meeting led to the creation of the Africa Task Force for Coronavirus Preparedness and Response.

Nigeria and Africa CDC co-lead the infection, prevention and control aspects of the task force. Senegal, Africa CDC and WHO are equally co-leading the laboratory part of the task force. There were nonetheless challenges encountered such as shortages in respirators and other supplies. Due to the fact that the world needs those same items, better preparation and respond for Africa was made difficult. To remedy this issue, Nkengasong worked in close collaboration with Ethiopian Prime Minister Abiy Ahmed and the Jack Ma Foundation, who together set up an initiative to support African countries with huge shipment of diagnostic equipment. Nkengasong named it "the marathon mission". Seven Africa CDC airport personnel are coordinating with Ethiopian Airlines, WHO and the Ethiopian government, to distribute throughout Africa, approximately 1 million testing kits, 6 million masks and 60 000 protective suits. The aim is for Africans to have their own stock, so as to support member states.

Added to the above, Nkengasong is equally in collaboration with WHO, as its special envoy for Africa on Covid-19. WHO played a key role in shipping diagnostic equipment to countries.

John Nkengasong advocates for Africa to have a continental strategy endorsed by Africa's health Ministers, which was aced by the South African Chair of the African Union in 2020, President Cyril Ramaphosa. To him, without a continental strategy to help Africans coordinate, effectively cooperate and communicate, Africans are condemned. He further propagates that in isolation, no African country can eliminate Covid-19. Nkengasong insists on collective unity of purpose and work to win the war against Covid-19 which in his opinion, Africa has no choice.

As the popular adage goes "united we stand, divided we fall", so is the key belief of John Nkengasong's strategy. If with such an underlying belief he is leading Africa's war against Covid-19 then, greater exploits will be done if all Africans equally embrace this underlying perspective.


John Nkengasong est un virologue, qui occupe le poste de directeur des Centres africains de contrôle et de prévention des maladies (Africa CDC). L'Union africaine a mis en place l'assistance des initiatives de santé publique de ses États membres et le renforcement de la capacité des institutions de santé publique à découvrir, prévenir, surveiller et répondre spontanément à toute résurgence de la maladie de manière efficace.

Afin de mener efficacement la guerre de l'Afrique contre la Covid-19, le Dr Nkengasong a révélé dans une interview de ReliefWeb, la stratégie qu'il a mise en place avec succès. La Covid-19, qui a commencé en Chine en décembre 2019, a été salvatrice pour l'Afrique car cela a donné l'occasion aux pays d'Afrique de se préparer dès le départ à une réponse appropriée dans les principaux domaines. L'un des domaines clés était le diagnostic. En février 2020, seuls le Sénégal et l'Afrique du Sud étaient en mesure de diagnostiquer la Covid-19.

Lorsque l'épidémie a émergé au Sénégal, des représentants de laboratoires de 16 pays africains ont été immédiatement formés et ont reçu du matériel de diagnostic. Suite à quoi, ils sont retournés au Sénégal et ont formé d'autres représentants de laboratoire. 48 pays ont jusqu'à présent été formés de sorte que les cas détectés soient d'un effort collectif. Après cela, Nkengasong s'est concentré sur l'infection, la prévention et le contrôle de la Covid-19.

Avec une connaissance approfondie de la façon dont la Covid-19 pourrait devenir encombrante pour les établissements de santé et de l'exposition des médecins et des infirmiers à la maladie, des représentants de 35 pays ont été immédiatement réunis au Nigeria et ont été formés sur l'infection, la prévention et le contrôle. De même au Kenya, Nkengasong a fait venir des représentants de plus de 30 pays pour une formation sur le contrôle renforcé des aéroports, des compagnies aériennes et des points d'entrée. Par la suite, il a conduit l'équipe en Tunisie, où les pays ont été formés à la communication des risques au grand public.

Par ailleurs, Nkengasong utilise l'expertise de tous les États membres, l'Africa CDC et l'Organisation mondiale de la santé (OMS), pour répondre à la Covid-19. Lui étant à la tête de l'Africa CDC, avec la Commission de l'Union africaine sous la direction du président Moussa Faki Mahamat, a tenu une réunion à laquelle ont participé tous les ministres de la santé et ils sont parvenus à un consensus sur une stratégie continentale centrée sur la coopération, la collaboration, la coordination et la communication. D'autre part, cette réunion a conduit à la création du Groupe de travail africain pour la préparation et la réponse au coronavirus.

Le Nigeria et Africa CDC co-dirigent les aspects d'infection, de prévention et de contrôle du groupe de travail. Le Sénégal, Africa CDC et l'OMS co-dirigent également la partie laboratoire du groupe de travail. Il y a néanmoins eu des défis rencontrés tels que des pénuries de respirateurs et d'autres fournitures. Du fait que le monde a besoin de ces mêmes équipements, une meilleure préparation et une meilleure réponse pour l'Afrique ont été rendues difficiles. Pour remédier à ce problème, Nkengasong a travaillé en étroite collaboration avec le Premier ministre éthiopien Abiy Ahmed et la Fondation Jack Ma, qui ont mis en place ensemble une initiative visant à soutenir les pays africains avec une énorme cargaison de matériel de diagnostic. Nkengasong l'a nommé "la mission marathon". Sept membres du personnel aéroportuaire de l'Africa CDC se coordonnent avec Ethiopian Airlines, l'OMS et le gouvernement éthiopien, pour distribuer dans toute l'Afrique, environ 1 million de kits de test, 6 millions de masques et 60 000 combinaisons de protection. L'objectif est que les Africains aient leur propre stock, afin de soutenir les États membres.

En plus de ce qui précède, Nkengasong est également en collaboration avec l'OMS, en tant qu'envoyé spécial pour l'Afrique sur la Covid-19. L'OMS a joué un rôle clé dans l'envoi d'équipements de diagnostic aux pays.

John Nkengasong plaide pour que l'Afrique ait une stratégie continentale approuvée par les ministres africains de la santé, qui a été approuvée par le président sud-africain de l'Union africaine en 2020, le Président Cyril Ramaphosa. Pour lui, sans une stratégie continentale pour aider les Africains à se coordonner, coopérer efficacement et communiquer, les Africains sont condamnés. Il communique en outre que, isolément, aucun pays africain ne peut éliminer la Covid-19. Nkengasong insiste sur l'unité collective d'objectif et de travail pour gagner la guerre contre la Covid-19 pour laquelle, à son avis, l'Afrique n'a pas le choix.

Comme le dit l'adage populaire "unis nous faisons face, divisés nous succombons", il en va de même pour la conviction clé de la stratégie de John Nkengasong. Si avec une telle croyance sous-jacente, il mène la guerre de l'Afrique contre la Covid-19, alors, de plus grands exploits seront accomplis si tous les Africains adoptent également cette perspective sous-jacente.


June 10, 2022 . 4 min . by Odile Ndongo



More stories






















Privacy policy | Sitemap