Challenge the status quo YouTube


In every nation where a man stands at the helm, there is an admirable woman who stands with him, a role model to every young girl. She is called the First Lady. It is quite common for young girls to desire to be the wife of the most influential man in a nation. However, for many, the opportunity to live this dream is like finding a needle in a haystack - almost impossible. Very few women assume that responsibility, so it can only be fair to say that, only destiny can trace one's path to having this opportunity twice, while others will never experience it even once in their lifetime. The woman who received such blessings is none other than Graça Machel.


The youngest of six children, Graça Machel was born in Mozambique on October 17th, 1945, just days after her father passed away. Despite this, her future was unblemished because before he passed away, her father left instructions that she should receive a thorough education, a promise that her older siblings kept. Graça went through high school and received a scholarship to study in Portugal. While in Portugal, Graça took up studies in language but failed to earn a degree as she became subject to police surveillance and had to flee to Switzerland due to her involvement in Mozambique independence issues.

Graça later returned to her home country and joined the liberation movement FRELIMO, where she fought as a guerilla soldier for the freedom of her country. It was during this struggle for independence that she met her first husband, Samora Machel, who subsequently became the first President of Mozambique. This was her first count as First Lady. Following the country's independence, Graça occupied the posts of Minister of Education and Culture and First Lady until the mysterious death of Samora Machel in a plane crash in 1986.

After her husband, President Samora Machel, died, Graça continued as Minister of Education until 1989, when she resigned, turning her attention to expanding children's and refugees' educational opportunities in war-ridden countries. Her philanthropic and humanitarian gestures gained international recognition and she received several awards, including the prestigious United Nations’ Nansen Medal in recognition of her outstanding service to the cause of displaced persons. Graça was also named an Honorary Dame Commander in the Order of the British Empire.


It was through her work that Graça encountered and got acquainted with former South African President Nelson Mandela. They built a discreet and strong bond, which led to their wedding on the latter's 80th birthday celebration. Graça Machel had once again drawn attention to herself through her grace and beauty, marrying South Africa's most influential man. Through her union with Nelson Mandela, Graça Machel made history by becoming the First Lady of two different nations.

Graça Simbine Machel's story is an extraordinary one. She has been blessed with unusual grace and she is evidence that nothing is impossible. One thing we can deduce is that she has a beautiful heart, full of love, dignity, care, and warmth. She exudes the qualities of a supportive woman that any influential man would like to have around. She is passionate about her people’s freedom, and growth. Her patience, integrity, and strength are solace to many oppressed women. Sello Hatang, chief executive of the Mandela center, had this to say about Graça:

"Her passion and activism for children’s rights, especially girl children, makes her a mother to many who are still oppressed in some corner of the world."


Dans toute nation où un homme est au pouvoir, il y a une femme admirable qui se tient à ses côtés, un modèle pour chaque jeune fille. Elle est appelée la Première Dame. Il est assez courant que des jeunes filles désirent être l'épouse de l'homme le plus influent d'un pays. Cependant, pour nombreuses, l'éventualité de vivre ce rêve est comme celle de trouver une aiguille dans une botte de foin - presque impossible. Très peu de femmes assument cette responsabilité, il ne peut donc être que juste de dire que seul le destin peut permettre à quelqu'un d'avoir cette opportunité deux fois, alors que d'autres ne l'expérimenterons même pas une seule fois dans leur vie. La femme qui a reçu de telles bénédictions n'est autre que Graça Machel.


Cadette de six enfants, Graça Machel est née au Mozambique le 17 octobre 1945, quelques jours seulement après le décès de son père. Malgré cela, son avenir n'était pas ombragé car avant son décès, son père avait laissé des instructions pour qu'elle reçoive une éducation approfondie, une promesse que ses aînés ont tenue. Graça a fait ses études secondaires et a reçu une bourse pour étudier au Portugal. Pendant son séjour au Portugal, Graça a entrepris des études de langue mais n'a pas obtenu de diplôme car elle a fait l'objet d'une surveillance policière et a dû fuir en Suisse en raison de son implication dans des revendications d'indépendance du Mozambique.

Graça est ensuite retournée dans son pays d'origine et a rejoint le mouvement de libération FRELIMO, où elle a combattu en tant que soldat de la guérilla pour la liberté de son pays. C'est au cours de cette lutte pour l'indépendance qu'elle a rencontré son premier mari, Samora Machel, qui deviendra par la suite le premier Président du Mozambique. C'était sa première accession au titre de Première Dame. Après l'indépendance du pays, Graça a occupé les fonctions de ministre de l'Éducation et de la Culture et de Première Dame jusqu'à la mort mystérieuse de Samora Machel dans un accident d'avion en 1986.

Après la mort de son mari, le Président Samora Machel, Graça est restée ministre de l'Éducation jusqu'en 1989, date à laquelle elle a démissionné, réorientant son attention sur l'élargissement des possibilités d'éducation des enfants et des réfugiés dans les pays en guerre. Ses gestes philanthropiques et humanitaires ont acquis une reconnaissance internationale et elle a reçu plusieurs prix, dont la prestigieuse médaille Nansen des Nations Unies en reconnaissance de son service exceptionnel à la cause des personnes déplacées. Graça a également été nommée Dame Commandeur honoraire de l'Ordre de l'Empire britannique.


C'est grâce à son travail que Graça a rencontré et fait la connaissance de l'ancien Président sud-africain Nelson Mandela. Ils ont construit un lien discret et fort, qui a conduit à leur mariage lors de la célébration du 80e anniversaire de ce dernier. Graça Machel s'était une fois de plus faite remarquer par sa grâce et sa beauté, en épousant l'homme le plus influent d'Afrique du Sud. Grâce à son union avec Nelson Mandela, Graça Machel est entrée dans l'histoire en devenant la Première Dame de deux nations différentes.

L'histoire de Graça Simbine Machel est extraordinaire. Elle a été dotée d'une grâce inhabituelle et elle est la preuve que rien n'est impossible. Une chose que nous pouvons déduire est qu'elle a un beau cœur, plein d'amour, de dignité, d'attention et de chaleur. Elle dégage les qualités d'une femme de soutien que tout homme influent aimerait avoir auprès de lui. Elle est passionnée par la liberté et la croissance de son peuple. Sa patience, son intégrité et sa force sont un réconfort pour de nombreuses femmes opprimées. Sello Hatang, directeur général du centre Mandela, avait ceci à dire à propos de Graça :

« Sa passion et son activisme pour les droits des enfants, en particulier des filles, font d'elle la mère de nombreuses personnes qui sont encore opprimées dans un coin du monde. »


August 23, 2022 . 3 min . by Odile Ndongo



More stories






















Privacy policy | Sitemap