It is our mission to promote black people's initiatives that challenge the status quo YouTube


picture
Photo by Nguyen Hiep - Unsplash.com

Have you or someone you know ever participated in blood donation? Have you or anyone you know been transfused blood? If so, Dr. Charles Drew is to be recognized and thanked for that. The key question is, how did he rise to contribute in expanding the life span of countless individuals, within a hostile environment of racial stereotypes?

Charles Richard Drew was an African American born on June 3, 1904 in Washington DC. The eldest son of his father, a carpet layer, and mother, a teacher, he had three siblings. The turning point for Drew's choice to pursue a career in medicine occured while he was in high school, when he lost his sister to tuberculosis. In 1922, he graduated from Dunbar High School, Washington, and in 1926 he graduated from Amherst College, Massachusetts, which he had entered on an athletics scholarship.

In order to raise funds to finance his medical studies, Drew lectured biology, chemistry and sports at Morgan College in Baltimore, Maryland for two years, until 1928. He then gained entrance into the medical faculty of the McGill University in Montreal, Canada, which had a reputation for better treatment of people from minority backgrounds. In 1933, Drew was a second position graduate of his batch out of 127 students. He then returned to Washington DC as a lecturer in pathology at Howard University.

Drew carried out research on key correlations between blood transfusions and shock therapy. A shock is produced as a result of a rapid shortage in the body's blood, caused by several factors some of which can be dehydration or a cut. In several cases, a blood transfusion is the only means to remedy the situation. Yet at that epoch, none had successfully come up with such a remedy. Neither was there any blood storage system in large quantities, nor a mode of transporting stored blood from one locality to another, without depreciation in quality.

Drew received an upgrade to the position of assistant professor of surgery, and the surgical resident in Chief at the Freedmen's hospital associated with Howard University within a two year span. Then Drew in 1938, won a Rockefeller fellowship, where he went to further training in advanced surgery at Columbia University and Columbia Presbyterian Hospital in New York, where he was trained on blood storage and distribution.

At the surgical department Drew worked with Dr. John Scudder, a blood transfusion specialist, and while carrying on with his research, he came up with a thesis release with heading "Banked Blood: A Study on Blood Preservation". He discovered that there was a possibility of storing blood plasma for up to two months or more, from the time of collection through a process of dehydration. In this process, plasma is separated and conserved, permitting dehydration to take place thus qualifying it for future use. Drew also found out that, not only could this plasma be stored, but that exclusively through it, blood could be transfused. At the time of need, the plasma will be reconstituted and restored to it's initial state and quality. This greatly widened the scope of blood types to be transfused, and multiplied the number of patients to be cured thus life spans expanded. This technique discovered and developed by Drew permitted plasma storage for a lengthy period of time. From thence was he nicknamed "Father of the Blood Bank".

Based on the great discovery Drew had made and the thesis he produced, he was called upon to translate his thesis from theory into life practice. 5000 vials of dehydrated plasma have thus been demanded from Great Britain for transfusions. Moreover, shortly after that he was asked to transfuse blood to military men who fought at the second world war. In order to meetup with the demand, Drew coordinated blood collection at the hospitals of New York City under the program "Blood for Britain" during a five months timeframe. 15000 blood donors from the US willingly participated in this event.

Drew's successful achievement did not leave the American Red Cross indifferent, as he was asked by them to be the director of their blood bank - a center which they had recently opened to save soldiers' lives from the battle front. Drew welcomed this position though it was short-lived because, orders were passed by security agents that the soldiers should be transfused only blood from Caucasians. Subsequently, the American Red Cross announced that there was going to be a separation between the blood from Black donors and that from the White donors. Drew vehemently opposed this for he was strongly against racial discrimination, coupled with the fact that, he found no scientific base in that order. He will end up resigning from his position at the American Red Cross which will unfortunately maintain its policy of segregation until 1950.

The key contribution of Charles Drew has expanded the life spans of countless persons over generations. It is worth noting that he equally faced racial segregation while forging through. Irrespective of the challenging circumstances he faced, he still did not cease from rising above them all, in order to dedicate his life to serve humanity.

Drew left the scene quite young, only 45 years old, following a traffic accident with his vehicle of which he lost control on April 1, 1950. It is popularly told and even transcribed in fiction, such as M*A*S*H TV series, that Drew would have died due to a refusal of a blood transfusion because of his skin color. However, John Ford, one of the passengers in Drew's crashed vehicle, said Drew's injuries were so severe that virtually nothing could have saved him. A myth that remains to be clarified.

January 28 . 5 min . by Kmel Limen Community story


Avez-vous ou quelqu'un que vous connaissez déjà participé à un don de sang ? Avez-vous ou quelqu'un que vous connaissez déjà été transfusé de sang ? Si tel est le cas, le Dr Charles Drew doit être reconnu et remercié pour cela. La question principale est de savoir comment s'est-il élevé pour contribuer à allonger la durée de vie d'innombrables individus, dans un environnement hostile de stéréotypes raciaux ?

Charles Richard Drew était un afro-américain né le 3 Juin 1904 à Washington DC. Fils aîné de son père, poseur de tapis, et de sa mère, enseignante, il avait trois frères et sœurs. Le choix de Drew de faire carrière dans la médecine s'est produit alors qu'il était au lycée, lorsqu'il a perdu sa sœur du fait de la tuberculose. En 1922, il termine ses études secondaires à Dunbar à Washington et en 1926, il obtient son diplôme de l'Amherst College dans le Massachusetts qu'il avait intégré grâce à une bourse sportive.

Afin de réunir des fonds pour financer ses études de médecine, Drew enseigne la biologie, la chimie et le sport au Morgan College de Baltimore dans le Maryland deux années durant, jusqu'en 1928. Il est ensuite admis à la faculté de médecine de l'Université McGill de Montréal au Canada, qui avait la réputation de mieux traiter les personnes issues des minorités. En 1933, Drew sort diplômé, classé deuxième de sa promotion parmi 127 étudiants. Il retourne ensuite à Washington en tant qu'enseignant de pathologie à l'Université Howard.

Drew a mené des recherches sur les corrélations clés entre les transfusions sanguines et la thérapie de choc. Un choc se produit à la suite d'une pénurie rapide de sang dans l'organisme, causée par plusieurs facteurs dont certains peuvent être une déshydratation ou une coupure. Dans plusieurs cas, une transfusion sanguine est le seul moyen de remédier à la situation. Pourtant, à cette époque, personne n'avait réussi à trouver une telle solution. Il n'y avait pas non plus de système de stockage du sang en grande quantité, ni de solution de transport de stock de sang d'un point à une autre, sans dépréciation de la qualité.

Sous un délai de deux ans, Drew a été promu au poste de professeur adjoint de chirurgie et de résident en chirurgie en chef à l'hôpital Freedmen associé à l'Université Howard. En 1938, Drew remporte une bourse Rockefeller, grâce à laquelle il suit une formation complémentaire en chirurgie avancée à l'Université Columbia et à l'hôpital presbytérien de Columbia à New York, où il est formé au stockage et à la distribution du sang.

Au service de chirurgie, Drew travaille avec le Dr John Scudder, un spécialiste de la transfusion sanguine, et tout en poursuivant ses recherches, il publie une thèse intitulée "Banque de sang : une étude sur la préservation du sang". Il avait découvert qu'il était possible de stocker du plasma sanguin jusqu'à deux mois ou plus, à partir du moment de la collecte jusqu'à un processus de déshydratation. Dans ce procédé, le plasma est séparé et conservé, permettant à la déshydratation de se produire, le qualifiant ainsi pour une utilisation future. Drew a également découvert que non seulement ce plasma pouvait être stocké, mais qu'exclusivement à travers lui, le sang pouvait être transfusé. Lorsque le besoin surgira, le plasma sera reconstitué et restauré dans son état et sa qualité initiale. Cela a considérablement élargi la portée des groupes sanguins à transfuser et multiplié le nombre de patients à guérir, contribuant ainsi à allonger la durée de vie. Cette technique découverte et développée par Drew a permis le stockage du plasma pendant une longue période de temps. De là fut-il surnommé le "Père de la Banque de Sang".

Sur la base de la grande découverte que Drew avait faite et de la thèse qu'il a produite, il a été appelé à mettre en pratique la théorie qu'il avait développé dans sa thèse. 5000 flacons de plasma déshydraté ont ainsi été réclamés par la Grande-Bretagne pour des transfusions. De plus, peu de temps après, on lui a demandé de transfuser du sang à des militaires qui avaient combattu pendant la seconde guerre mondiale. Afin de répondre à la demande, Drew a coordonné la collecte de sang dans les hôpitaux de New York dans le cadre du programme "Blood for Britain" pendant une période de cinq mois. 15 000 donneurs de sang des États-Unis ont volontairement participé à cet événement.

Le succès de Drew n'a pas laissé la Croix-Rouge américaine indifférente, car elle lui a demandé d'être le directeur de leur banque de sang - un centre qu'ils avaient récemment ouvert pour sauver la vie des soldats au front. Drew s'est félicité de cette position bien qu'elle ait été de courte durée car des ordres ont été passés par des agents de sécurité selon lesquels les soldats ne devraient être transfusés que du sang de Caucasiens. Par la suite, la Croix-Rouge américaine a annoncé qu'il allait y avoir une séparation entre le sang des donneurs noirs et celui des donneurs blancs. Drew s'y est opposé avec véhémence car il était fermement opposé à la discrimination raciale, couplé au fait qu'il n'a trouvé aucune base scientifique dans cet ordre. Il finira par démissionner de son poste à la Croix-rouge américaine qui maintiendra malheureusement sa politique de ségrégation jusqu'en 1950.

La contribution de Charles Drew a élargi la durée de vie d'innombrables personnes au fil des générations. Quelles que soient les circonstances difficiles auxquelles il a été confronté, il n'a cessé de s'élever au-dessus de toutes, afin de consacrer sa vie au service de l'humanité.

Drew a quitté la scène assez jeune, âgé de 45 ans seulement, suite à un accident de circulation avec son véhicule dont-il a perdu le contrôle un 1er avril 1950. Il est populairement raconté et même retranscrit dans des fictions, à l'exemple de la série télévisée M*A*S*H, que Drew serait décédé du fait d'un refus de transfusion sanguine à cause de sa couleur de peau. Néanmoins, John Ford, un des passagers du véhicule accidenté de Drew avait indiqué que les blessures de ce dernier étaient tellement graves que pratiquement rien n'aurait pu le sauver. Un mythe qui restera à éclaircir.


Share on



More stories






























Privacy policy