Challenge the status quo YouTube


Robert William Collymore, also called Bob Collymore is well known in reference to the pivotal role he played in bringing innovation to M-Pesa as Safaricom's CEO for nine years, from 2010 to 2019.

Years before Apple Pay, Venmo and Ali Pay were launched in the United States and China respectively, mobile banking had begun in Nairobi Kenya with the name M-PesaM referring to mobile and Pesa meaning money in Swahili. M-Pesa, Africa's largest financial technology platform and its most renowned mobile money business was created as a payment service on 06th March 2007, by Safaricom, Vodafone's Kenyan associate, with one objective: To facilitate the transfer and storage of money through mobile phones.

The idea of paying bills, receiving short term loans and salaries, purchasing airtime, sending and receiving money through a secure and reliable means was much welcomed by the Kenyan population, seeing the long waiting hours in banks, heavy bank charges on accounts and transportation of huge sums of money could be avoided. Within a year, M-Pesa had about one million subscribers in Kenya thanks to the hard work of Safaricom's then-CEO Michael Joseph.

In 2010, the dynamic and creative Bob Collymore became the CEO of Safaricom with the drive and desire to maintain M-Pesa as leader of mobile money business model in the world. Faced with competition from the newly created mVisa, the ever upgrading banking system to include mobile money facilitates and a fast evolving mobile technology, Collymore was determined to bring a number of innovations into the mobile money service to meet customers demands. In an interview, he told Quartz, "the future of M-Pesa lies in transforming the service’s clumsy technology into something more efficient, innovative, and collaborative." To this effect, the company brought in new services including a debit card to facilitate transactions, a new mobile app: Little Cab to offer passengers cheaper bus fares, health services and opportunities for international transfer. He placed much emphasis on amounts which banks disregard.

"We target the one shilling...The banking sector across the world has always ignored the so-called base of the pyramid", said Collymore.

Bob maintained the micro-payments model which put M-Pesa at the helm of mobile money business for more than a decade of operation. M-Pesa partnered with Ericsson to assist rural dwellers pay for clean water supply. They also partnered with M-Kopa, an energy company which allows customers to buy solar electricity through their mobile phones. To further facilitate the expansion of M-Pesa's market, Safaricom headed by Collymore and Vodacom began the acquisition process of M-Pesa from Vodafone group, which was finalized in 2020. Presently, M-Pesa is free to spread its wings around Africa and why not Europe, Asia and USA? Thanks to these innovations, M-Pesa celebrated it's 10th anniversary in March 2017 with over 430,000 agents, more than 49.7 million customers and ten countries including Kenya, Egypt, Ghana, Democratic Republic of Congo, Lesotho, Tanzania, Mozambique benefiting of it's wide range of services.

Thanks to M-Pesa, other mobile network operators like MTN and Orange have copied the mobile money model ascribing names like MTN mobile money (momo) and Orange Money (OM) to respective mobile money businesses.

Sources: CNN, Vodafone Group, Quartz media


Robert William Collymore, également appelé Bob Collymore, est assez connu du fait du rôle central qu'il a joué dans la transformation de M-Pesa en tant que directeur général de Safaricom pendant neuf ans, de 2010 à 2019.

Des années avant qu'Apple Pay, Venmo et Ali Pay ne soient lancés respectivement aux États-Unis et en Chine, les services bancaires mobiles avaient commencé à Nairobi au Kenya sous le nom de M-Pesa (M faisant référence à mobile et Pesa signifiant argent en swahili). M-Pesa, la plus grande plate-forme technologique financière en Afrique et son service de paiement mobile le plus réputé, a été enregistré en tant que service de paiement le 06 mars 2007 par Safaricom, le partenaire kenyan de Vodafone, avec comme objectif : faciliter le transfert et le dépôt d'argent via les téléphones portables.

L'idée de payer des factures, de recevoir des prêts à court terme et des salaires, d'acheter du crédit téléphonique, d'envoyer et de recevoir de l'argent par un moyen sûr et fiable a été très bien accueillie par la population kenyane, vu que les longues heures d'attente dans les banques, les frais bancaires élevés sur les comptes et le transport d'énormes sommes d'argent pouvaient être évités. En un an, M-Pesa comptait environ un million d'abonnés au Kenya grâce au travail acharné du directeur général de Safaricom de l'époque, Michael Joseph.

En 2010, le dynamique et créatif Bob Collymore est devenu directeur général de Safaricom avec l'ambition et le désir de maintenir M-Pesa dans sa position de leader du paiement mobile dans le monde. Face à la concurrence de mVisa nouvellement créé, du fait du système bancaire en constante évolution pour fournir des facilités au paiment mobile et du fait d'une technologie mobile en évolution rapide, Collymore était déterminé à apporter un certain nombre d'innovations au service de paiement mobile pour répondre aux demandes des clients. Dans une interview avec Quartz, il a déclaré que « l'avenir de M-Pesa réside dans la transformation de la technologie bancale du service en quelque chose de plus efficace, innovant et collaboratif. » À cet effet, l'entreprise a introduit de nouveaux services dont une carte de débit pour faciliter les transactions, une nouvelle application mobile : Little Cab pour offrir aux passagers des tarifs de bus moins chers, des services de santé et des opportunités de transfert d'argent à l'international. Il a beaucoup insisté sur les montants d'argent négligés par les banques.

« Nous ciblons le plus petit shilling... Le secteur bancaire à travers le monde a toujours ignoré la soi-disant base de la pyramide », a déclaré Collymore.

Bob a maintenu le modèle de micro-paiement qui a gardé M-Pesa en tête de l'industrie du paiement mobile pendant plus d'une décénnie d'activité. M-Pesa s'est associé à Ericsson pour aider les habitants des zones rurales à payer l'approvisionnement en eau potable. Ils se sont également associés à M-Kopa, une société d'énergie qui permet aux clients d'acheter de l'électricité solaire via leurs téléphones portables. Pour faciliter davantage l'expansion du marché de M-Pesa, Safaricom dirigé par Collymore et Vodacom a entamé le processus d'acquisition complète de M-Pesa auprès du groupe Vodafone, qui a été finalisé en 2020. Actuellement, M-Pesa est libre de déployer ses ailes en Afrique et pourquoi pas en Europe, en Asie et aux USA ? Grâce à ces innovations, M-Pesa a célébré son 10e anniversaire en mars 2017 avec plus de 430 000 agents, plus de 49,7 millions de clients et dix pays dont le Kenya, l'Égypte, le Ghana, la République démocratique du Congo, le Lesotho, la Tanzanie, le Mozambique, qui bénéficient de sa large gamme de prestations.

Grâce à M-Pesa, d'autres opérateurs de réseaux mobiles comme MTN et Orange ont copié le modèle économique du paiement mobile en attribuant des noms comme MTN mobile money (momo) et Orange Money (OM) à leurs services de paiement mobile respectifs.

Sources : CNN, Vodafone Group, Quartz media


November 5, 2021 . 3 min . by Vanessa Forlemu



More stories






















Privacy policy | Sitemap