Challenge the status quo YouTube


Clarence Alexander Avant is not a very popular name among commoners in the United States but in the world of music, film and entertainment in general he is the star of the Blacks who goes by the nickname "Black Godfather".

During his active professional years, Avant chose to work behind the scene as music and film producer, director, promoter and manager. The Black Godfather made things happen for men and women of colour in the music and film industry, in sports, in business and in politics. He believed in their future, talents and was willing to go extra miles to promote the careers of black actors, musicians, politicians and athletes. He was a face of hope for African Americans who had an obscure future in a white dominated America.


Avant was born in Climax, North Carolina on February 25, 1931, the eldest of eight children. He attended Dudley High School in Greensboro before moving at age 16 to New Jersey. He began his glaring career in the entertainment industry as the manager of jazz artist Teddy Powell's nightclub. It was then that he met Joe Glaser, the manager of famous musician Louis Armstrong, who introduced him to the inner workings of the entertainment world.

Avant reccounts that Glaser was a man who knew everyone and could press every button to push things forward in all spheres of life. Avant learnt several skills from his mentor who introduced him to other influential men, which broadened his line of connection and influence. Avant then began to manage the careers of several jazz artists whom he notably put in contact with Lalo Schifrin, composer of the famous credits of the film Mission: Impossible.


On October 2, 1967, Avant launched Venture Records in California, successfully engineering the first joint venture between an African-American artist and major record label, MGM Records. Avant aimed to promote and create platforms for black musicians, unfortunately Venture Records was short-lived and shut down due to lack of finance.

According to Newsweek, Avant launched Sussex Records in Los Angeles in December 1969 and managed several black American artists including Jimmy Jam and Terry Lewis. On August 6, 1971, Avant founded Avant Garde Broadcasting and purchased the first African-American-owned FM radio station in Inglewood, California for $321,000. Though he lost these investments he brought black artists to the lamp light by promoting black songs, black culture and many other activities on the station.


Avant used his strong connections to help African Americans get to the top. He signed deals which resulted in the promotion of African American musicians and ensured they were well treated. Newsweek reports that he encouraged songwriter and record production duo Jimmy Jam and Terry Lewis to demand a pay raise for their SOS band album production. He ensured the hiring of a black director for a Muhammed Ali's show.

Avant advocated for men like Sean Diddy, preventing him from going to jail more than ones as Diddy states in the Netflix's 2019 documentary, The Black Godfather. He promoted the career of influential men like David Geffen, Hank Aaron, Don Cornelius, Jimmy Carter, Barack Obama, and Bill Clinton. He actively participated in raising funds for civil right activities in the 1960s and donated $26,000 to assist Tom Bradley, Los Angeles first black mayor in his campaign.

In 1994, together with several African Americans investors and PepsiCo, Avant formed a $20 million investment partnership in South Africa called 'New Age Beverages' to install a bottling Plant controlled by South Africans only.


Avant mastered the arts of pressing the bottles behind the scene to effectuate changes.

His daughter Nicole Avant told Newsweek correspondent in an interview: "Sometimes, real power is behind the scene, helping people achieve their dreams."

On 07 June 2019, Netflix released a 1hr:58mins long documentary titled The Black Godfather, directed by Reginald Hudlin, produced by Nicole Avant and a host of others. The documentary features his wife Jacqueline Avant, his daughter Nicole Avant, his son Alex Avant and a host of men and women including Quincy Jones, Snoop Dogg, Kamala Harris, Barack Obama, Bill Clinton, Jamie Foxx, Sean Combs to name a few. They tell the story of the Black Godfather, Clarence Avant and how he used his position to change and influence black lives in America.

In an interview with NBC News, Hudlin states that Avant is a black unknown personality who greatly contributed to shape American history, which was his major push to direct the movie.

"Avant is a black man who has converted black artists excellence into leverage for economic success and political clout. He is a role model to a whole new generation who aspire to his level of achievement, not just in business but in philanthropy as well.", says Reginald Hudlin

The documentary has received several awards including the NAACP Image Award for Outstanding Directing in a Motion Picture.


On his part, Avant has received several awards and recognition in the entertainment industry. He received The NAACP Image Award: Hall of Fame award in 2010 and in 2013, The BET Honours Entrepreneur Award. On October 7, 2016, Avant was honoured with a star on the Hollywood walk of Fame.

In an interview, American film actor Jamie Foxx describes Avant in these words: "Avant is a legend. He makes everything happen and for the best. He looked for the best in people."

Indeed Avant, the black legend, way maker for black musicians, athletes, film actors and politicians in America deserves the title Black Godfather.


Clarence Alexander Avant n'est pas un nom très populaire parmi les roturiers aux États-Unis, mais dans le monde de la musique, du cinéma et du divertissement en général, il est la star des Noirs et porte le surnom de "Parrain noir".

Durant ses années professionnelles en activité, Avant a choisi de travailler dans l'ombre en tant que producteur, réalisateur, promoteur et manager de musique et de films. Le parrain noir a fait bouger les choses pour les hommes et les femmes de couleur dans l'industrie de la musique, du cinéma, dans le sport, dans les affaires et en politique. Il croyait en leur avenir, en leurs talents et était prêt à faire les kilomètres supplémentaires pour promouvoir des carrières d'acteurs, de musiciens, de politiciens et d'athlètes noirs. Il était un visage d'espoir pour les Afro-Américains qui avaient un avenir obscur dans une Amérique dominée par les blancs.


Avant est né à Climax en Caroline du Nord le 25 février 1931, ainé d'une famille de huit enfants. Il a fréquenté le lycée Dudley à Greensboro avant de déménager à l'âge de 16 ans dans le New Jersey. Il a débuté sa brillante carrière dans l'industrie du divertissement en tant que directeur de la boîte de nuit de l'artiste de jazz Teddy Powell. C'est alors qu'il a fait la rencontre de Joe Glaser, le manager du célèbre musicien Louis Armstrong, qui l'a initié aux rouages du monde du divertissement.

Avant raconte que Glaser était un homme qui connaissait tout le monde et pouvait appuyer sur n'importe quel bouton pour faire avancer les choses dans toutes les sphères de la vie. Il a appris plusieurs compétences de son mentor qui l'a présenté à d'autres hommes influents, ce qui a élargi son réseau de connexion et d'influence. Avant a dès lors commencé à gérer la carrière de plusieurs artistes de jazz qu'il a notamment mis en relation avec Lalo Schifrin, le compositeur du célèbre générique du film Mission: Impossible.


Le 2 octobre 1967, Avant lance Venture Records en Californie, créant avec succès la première coentreprise entre un artiste afro-américain et une grande maison de disques, en l'occurrence MGM Records. Avant visait à promouvoir et à créer des plates-formes pour les musiciens noirs, malheureusement Venture Records a été de courte durée et a fermé du fait d'un manque de financement.

Selon Newsweek, Avant a lancé Sussex Records à Los Angeles en décembre 1969 et a géré plusieurs artistes noirs américains, dont Jimmy Jam et Terry Lewis. Le 6 août 1971, Avant fonde Avant Garde Broadcasting et achète la première station de radio FM appartenant à des Afro-Américains à Inglewood, en Californie, pour 321 000 dollars. Bien qu'il ait perdu ces investissements, il a mené des artistes noirs à la lumière en faisant la promotion des chansons noires, de la culture noire et de nombreuses autres activités sur la station.


Avant a utilisé ses liens solides pour aider les Afro-Américains à atteindre le sommet. Il a signé des accords qui ont abouti à la promotion de musiciens afro-américains et s'est assuré qu'ils étaient bien traités. Newsweek rapporte qu'il a encouragé le duo d'auteurs-compositeurs et producteurs de disques Jimmy Jam et Terry Lewis à exiger une augmentation de salaire pour la production de l'album de leur groupe SOS. Il a assuré l'embauche d'un réalisateur noir pour une émission de Mohamed Ali.

Avant a défendu des hommes comme Sean "Diddy" Combs, l'empêchant d'aller en prison plus d'une fois comme le déclare Diddy dans le documentaire Netflix de 2019, Le parrain noir. Il a promu la carrière d'hommes influents comme David Geffen, Hank Aaron, Don Cornelius, Jimmy Carter, Barack Obama et Bill Clinton. Il a activement participé à la collecte de fonds pour les revendications des droits civiques dans les années 1960 et a fait un don de 26 000 dollars pour aider Tom Bradley, le premier maire noir de Los Angeles dans sa campagne.

En 1994, avec plusieurs investisseurs afro-américains et PepsiCo, Avant a formé un partenariat d'investissement de 20 millions de dollars en Afrique du Sud appelé 'New Age Beverages' pour installer une usine d'embouteillage contrôlée uniquement par des Sud-Africains.


Avant maîtrisait l'art de faire pression en coulisse pour inciter au changement.

Sa fille Nicole Avant a déclaré à un correspondant de Newsweek dans une interview : « Parfois, le vrai pouvoir est dans l'ombre, aidant les gens à réaliser leurs rêves. »

Le 7 juin 2019, Netflix a publié un documentaire de 1h58 min intitulé Le parrain noir, réalisé par Reginald Hudlin, produit par Nicole Avant et une foule d'autres. Le documentaire présente son épouse Jacqueline Avant, sa fille Nicole Avant, son fils Alex Avant ainsi qu'une foule d'hommes et de femmes, parmi lesquels Quincy Jones, Snoop Dogg, Kamala Harris, Barack Obama, Bill Clinton, Jamie Foxx, Sean Combs pour ne citer que quelques-uns. Ils racontent l'histoire du parrain noir, Clarence Avant et comment il a utilisé sa position pour changer et influencer la vie des Noirs en Amérique.

Dans une interview avec NBC News, Hudlin déclare qu'Avant est une personnalité noire inconnue qui a grandement contribué à façonner l'histoire américaine, ce qui fut sa principale motivation pour diriger le documentaire.

« Avant est un homme noir qui a converti l'excellence des artistes noirs en levier pour le succès économique et le poids politique. Il est un modèle pour toute une nouvelle génération qui aspire à son niveau de réussite, non seulement dans les affaires mais aussi dans la philanthropie. » dit Reginald Hudlin

Le documentaire a reçu plusieurs prix, dont le NAACP Image Award pour réalisation exceptionnelle dans un film.


Pour sa part, Avant a reçu plusieurs prix et reconnaissances dans l'industrie du divertissement. Il a reçu le NAACP Image Award: Hall of Fame Award en 2010 et en 2013, le BET Honors Entrepreneur Award. Le 7 octobre 2016, Avant a été honoré d'une étoile sur le Hollywood Walk of Fame.

Dans une interview, l'acteur de cinéma américain Jamie Foxx décrit Avant en ces mots : « Avant est une légende. Il fait tout arriver et pour le mieux. Il cherchait le meilleur chez les gens. »

En effet, la légende noire, créateur de voie pour les musiciens, les athlètes, les acteurs de cinéma et les politiciens noirs en Amérique mérite le surnom de Parrain noir.


July 26, 2021 . 5 min . by Vanessa Forlemu



More stories
























Privacy policy | Sitemap