Challenge the status quo YouTube


Lego artist Ekow Nimako, is a Ghanian Canadian who is inspiring many with his amazing talent. All his works are crafted out of black ​Legos only. Why only black lego, when there are multiple lego colours? According to Nimako during a CNN interview, his reasons for using black legos included the following: "technically, black is one of the most common Lego colors, so there are many different pieces available for me to use. The second reason is that I simply like the color. I think there's something that is so sophisticated, something that is just expansive about black, and then there's also something that is dark and sometimes foreboding or haunting about black. It has so much spectrum to it." He concluded by saying; "However, the most important reason is that the beings I create are unequivocally Black. Despite their features or what I may do with them, they'll always be regarded as Black."

To Nimako, his passion for arts dates back to his childhood and he regards lego as "not just a kid's toy". To him, it is fine arts. His passion grew and he took on to creating artistic sculptures using black lego in 2012. Two years later, in 2014, he came to limelight when he received a grant to exhibit his artery in Canada, during the Black History Month. In his words during the CNN interview, he said: "I started realizing that not only did I enjoy making art with Lego, but it was important that I made Black art very specifically."

Some of his expositions include: a trickster deity in the form of a spider, a flower girl holding a giant bee and a Ghanaian kingdom in the year 3020. One of his most imposing works, a human sculpture which caught UK's attention and toured around, is what he called "Flower Girl", a sculpture depicting "the lost innocence of young Black girls who didn't get a chance to be like the traditional flower girls in the West, referring to those girls who came here (Western culture) as a result of the transatlantic slave trade."

The artist perceives himself as a "futurist" who blends Africanfuturism, Afrofuturism and Afrofantasy. Africanfuturism focuses on the experience of those on the African continent, whereas Afrofuturism emphasized the African American experience of looking into the future, drawing from the past and connecting to the continent. Nimako hopes for an "inclusive future" that acknowledges the history of anti-Black racism and how terribly disruptive it is, yet recognizing the role of Afrofuturism in allowing people visualize a better world.

Nimako is doing a lot creating black universes, as a means of influencing the vision of Africa as revealed by his recent online release of kits, for his "Building Beyond" workshop, which helps people to imagine and build representations of their own descendants from Lego, by means of facial templates called "legacies". He thinks that "it can help foster sensitivity and understanding of complex cultures and ethnic groups." He has received acclaim and renown not just within the arts world, but beyond it and LEGO, the Corporation itself has not been silent about the artist's works. In a documentary with LEGO, Nimako mentioned: "the LEGO Group has been really supportive of my work. After realizing what I do, there's so much more that we're going to be doing together." "It fills me with so much joy, to know that Black children are going to be able to engage with my work and see themselves reflected." He continued. Thank you sir, for bearing African youths in mind and for influencing creativity in them.


L'artiste Lego Ekow Nimako est un canadien ghanéen qui en inspire beaucoup avec son incroyable talent. Toutes ses œuvres sont fabriquées à partir de Legos noirs uniquement. Pourquoi uniquement des Lego noirs, alors qu'il y a plusieurs couleurs de Lego ? Selon Nimako dans une interview sur CNN, ses raisons d'utiliser des Legos noirs sont les suivantes : « techniquement, le noir est l'une des couleurs de Lego les plus courantes, il y a donc de nombreuses pièces différentes que je peux utiliser. La deuxième raison est que j'aime simplement la couleur. Je pense qu'il y a quelque chose de sophistiqué, quelque chose qui est juste expansif dans le noir, et puis il y a également quelque chose de sombre et parfois inquiétant ou obsédant dans le noir. Il a tellement de spectre. » Il a conclu en disant; « Cependant, la raison la plus importante est que les êtres que je crée sont sans équivoque noirs. Malgré leurs caractéristiques ou ce que je peux faire avec eux, ils seront toujours considérés comme noirs. »

Pour Nimako, sa passion pour les arts remonte à son enfance et il considère le Lego comme n'étant « pas seulement un jouet pour enfant. » Pour lui, ce sont les beaux-arts. Sa passion grandit et il se lance dans la création de sculptures artistiques en Lego noir en 2012. Deux ans plus tard, en 2014, il se fait remarquer lorsqu'il reçoit une subvention pour une exposition au Canada, pendant le Mois de l'histoire des Noirs. Lors de l'interview avec CNN, il a déclaré : « J'ai commencé à réaliser que non seulement j'aimais faire de l'art avec des Legos, mais qu'il était important que je fasse de l'art noir très spécifiquement. »

Certaines de ses expositions incluent : une divinité filou sous la forme d'une araignée, une fleuriste tenant une abeille géante et un royaume ghanéen en l'an 3020. L'une de ses œuvres les plus imposantes, une sculpture humaine qui a attiré l'attention du Royaume-Uni et a fait une tournée, est ce qu'il a appelé "Flower Girl", une sculpture représentant « l'innocence perdue des jeunes filles noires qui n'ont pas eu la chance d'être comme les filles de fleurs traditionnelles en Occident, faisant référence à ces filles qui sont venues ici (culture occidentale) comme conséquence de la traite transatlantique des esclaves. »

L'artiste se perçoit comme un "futuriste" qui mélange l'africanfuturisme, l'afrofuturisme et l'afrofantasy. L'africanfuturisme se concentre sur l'expérience de ceux qui vivent sur le continent africain, tandis que l'afrofuturisme met l'accent sur l'expérience afro-américaine consistant à regarder vers l'avenir, à puiser dans le passé et à se connecter au continent. Nimako espère un "avenir inclusif" qui reconnaît l'histoire du racisme anti-noir et à quel point il est terriblement perturbateur, tout en reconnaissant le rôle de l'afrofuturisme pour permettre aux gens de visualiser un monde meilleur.

Nimako fait beaucoup pour créer des univers noirs, comme moyen d'influencer la vision de l'Afrique tel que l'illustre sa récente mise en ligne de kits, pour son atelier "Building Beyond", qui aide les gens à imaginer et à construire des représentations de leurs propres descendants avec des Legos, au moyen de gabarits faciaux appelés "héritages". Il pense que « cela peut aider à favoriser la sensibilité et la compréhension des cultures et des groupes ethniques complexes. » Il a été reconnu et acclamé non seulement dans le monde des arts, mais au-delà de celui-ci et LEGO, la société elle-même n'est pas restée silencieuse sur les œuvres de l'artiste. Dans un documentaire avec LEGO, Nimako a déclaré : « le Groupe LEGO a vraiment soutenu mon travail. Après avoir réalisé ce que je fais, il y a tellement plus que nous allons faire ensemble. » « Cela me remplit de joie de savoir que les enfants noirs vont pouvoir s'engager dans mon travail et se voir reflétés. » a-t-il ajouté. Merci monsieur, de penser à la jeunesse africaine et d'influencer sa créativité.


February 25, 2022 . 3 min . by Odile Ndongo



More stories
























Privacy policy | Sitemap