It is our mission to promote black people's initiatives that challenge the status quo YouTube


picture
Photo by Alex Diffor - Unsplash.com

Born on June 17, 1871 in Jacksonville, Florida US, James Weldon Johnson was poet, Black cultured anthologist and a diplomat. His mother schooled him in music alongside other subjects, while teaching in school. After several years of education which propelled him to the University of Colombia, he became the high school principal for coloured children in Jacksonville, Florida for several years.

In 1897, he succeeded to enter the bar in Florida, where he commenced his law practice, while still a high school principal. From that epoch, his brother by name Rosamond Johnson together with him, started songwriting.

"Lift Every Voice and Sing" was amongst the numerous songs written by Weldon. However, this particular song was first written in the form of a poem by Weldon, while his brother Rosamond chose to transform it into a song in 1905. The inspiration for the song "Lift Every Voice and Sing" was birthed in 1900, when a set of young men who were based in Jacksonville Florida, planned to celebrate Abraham Lincoln's birthday. In a bid to beautify the event, Weldon wrote and presented this poem on February 12, 1900, which his brother later produced as a song. Thereafter, Mimeographed copies were made by New York publisher, Edward B. Marks. This helped to archive the song and enabled five hundred Black students to be taught the song and of course sing it as well.

Weldon and his brother, after a brief period of time relocated to settle in New York where they composed for the platform of Broadway musical, approximately 200 songs; "Lift Every Voice and Sing" did not move with them, but spread out with ripple effects. The Black Jacksonville students perpetually sang the song and as they migrated to other numerous different schools. They moved with the song, and there they not only sang it, but taught several other students. The song massively gained fame seeing that within a twenty years timeframe, the South and other country sections perpetually sang it. This earned the song "Lift Every Voice and Sing" the title, the Black National Anthem, loved and sung by multitudes within the colored US community. The words of the song goes thus:

Lift every voice and sing
Till earth and heaven ring,
Ring with the harmonies of Liberty;
Let our rejoicing rise
High as the listening skies,
Let it resound loud as the rolling sea.
Sing a song full of the faith that the dark past has taught us,
Sing a song full of the hope that the present has brought us.   
Facing the rising sun of our new day begun,
Let us march on till victory is won.
Stony the road we trod,
Bitter the chastening rod,
Felt in the days when hope unborn had died;
Yet with a steady beat,
Have not our weary feet
Come to the place for which our fathers sighed?
We have come over a way that with tears has been watered,
We have come, treading our path through the blood of the slaughtered,
Out from the gloomy past,   
Till now we stand at last
Where the white gleam of our bright star is cast.
God of our weary years,
God of our silent tears,
Thou who hast brought us thus far on the way;
Thou who hast by Thy might
Led us into the light,
Keep us forever in the path, we pray.
Lest our feet stray from the places, our God, where we met Thee,
Lest, our hearts drunk with the wine of the world, we forget Thee;
Shadowed beneath Thy hand,   
May we forever stand.
True to our God,
True to our native land.

The singing of this song, in which is embedded great symbolism, several African Americans displayed a sign of patriotism and future hope given that in their past, they encountered great racial torture which left them with no pleasant memories. Thus, this Black National Anthem, is mostly sung in African American settings and predominantly in churches where black Americans attend. The song nowadays, is bonded part of the devotion to, and vigorous support of the Black community.

January 21 . 4 min . by Odile Ndongo


Né le 17 juin 1871 à Jacksonville, en Floride, aux États-Unis, James Weldon Johnson était poète, anthologue de culture noire et diplomate. Sa mère l'a formé à la musique parallèlement à d'autres matières, tout en enseignant à l'école. Après plusieurs années d'études qui le propulsent à l'Université Colombia, il deviendra durant de nombreuses années le directeur d'un lycée pour enfants de couleur à Jacksonville en Floride.

En 1897, il réussit à entrer au barreau de Floride, où il commença sa pratique du droit, alors qu'il était encore directeur de lycée. A partir de cette époque, son frère du nom de Rosamond Johnson et lui, commencèrent à écrire des chansons.

"Lift Every Voice and Sing" (ndlr : Elevez chaque voix et chantez) faisait partie des nombreuses chansons écrites par Weldon. Cependant, cette chanson en particulier a d'abord été écrite sous la forme d'un poème par Weldon, tandis que son frère Rosamond a choisi de la transformer en chanson en 1905. L'inspiration pour la chanson "Lift Every Voice and Sing" est venue en 1900, lorsqu'un ensemble de jeunes hommes qui étaient basés à Jacksonville en Floride, plannifiaient les célébrations d'anniversaire d'Abraham Lincoln. Dans le but d'embellir l'événement, Weldon écrivit et présenta ce poème le 12 février 1900, que son frère produisit plus tard sous forme de chanson. Par la suite, des copies miméographiées ont été réalisées par l'éditeur new-yorkais Edward B. Marks. Cela a aidé à archiver la chanson et a permis à cinq cents étudiants noirs d'apprendre la chanson et bien entendu de la chanter.

Weldon et son frère, après une brève période de temps ont déménagé pour s'installer à New York où ils ont composé pour la plateforme de comédie musicale de Broadway, environ 200 chansons ; "Lift Every Voice and Sing" n'a pas bougé avec eux, mais s'est répandue avec un effet boule de neige. Les étudiants noirs de Jacksonville chantaient constamment la chanson, alors qu'ils allaient vers de nombreuses autres écoles différentes. Ils se déplaçaient avec la chanson, et ils ne la chantaient pas seulement, mais l'enseignaient aussi à plusieurs autres étudiants. La chanson a massivement gagné en notoriété, au point où en l'espace de vingt ans, le Sud et d'autres sections du pays la chantaient en permanence. Cela a valu à la chanson "Lift Every Voice and Sing" le qualificatif d'hymne national noir, aimé et chanté par des multitudes au sein de la communauté américaine de couleur. Les paroles de la chanson sont les suivantes :

Elevez chaque voix et chantez
Jusqu'à ce que la terre et le ciel sonnent,
Sonnent aux harmonies de la Liberté ;
Que notre joie s'élève
Haut comme le ciel qui écoute,
Laissez-la résonner aussi fort que la mer qui roule.
Chantez une chanson pleine de la foi que le sombre passé nous a enseignée,
Chantez une chanson pleine d'espoir que le présent nous a apporté.
Face au soleil levant de notre nouvelle journée commencée,
Marchons jusqu'à ce que la victoire soit remportée.
Pierreuse la route que nous avons foulée,
Amer la verge du châtiment,
Ressentie à l'époque où l'espoir à naître était mort ;
Pourtant, avec un rythme régulier,
Nos pieds fatigués ne sont-ils pas arrivés
A la place pour laquelle nos pères ont soupiré ?
Nous avons parcouru un chemin qui a été arrosé de larmes,
Nous sommes venus, marchant sur notre chemin à travers le sang des massacrés,
Sorti du sombre passé,
Jusqu'à présent, nous nous tenons enfin
Où la lueur blanche de notre étoile brillante est projetée.
Dieu de nos années fatiguées,
Dieu de nos larmes silencieuses,
Toi qui nous as amenés jusqu'ici sur le chemin ;
Toi qui par ta puissance
Nous a conduits dans la lumière,
Garde-nous pour toujours dans le chemin, nous prions.
De peur que nos pieds ne s'écartent des lieux, notre Dieu, où nous t'avons rencontré,
De peur que, nos cœurs ivres du vin du monde, nous ne t'oublions ;
A l'ombre de ta main,
Puissions-nous rester debout pour toujours.
Fidèle à notre Dieu,
Fidèle à notre terre natale.

En chantant cette chanson, dans laquelle est ancrée une grande symbolique, plusieurs afro-américains ont affiché un signe de patriotisme et d'espoir futur étant donné que dans leur passé, ils ont rencontré de grandes tortures raciales qui ne leur ont laissé aucun souvenir agréable. Ainsi, cet hymne national noir est principalement chanté dans des contextes afro-américains et principalement dans des églises fréquentées par des noirs américains. De nos jours, la chanson fait partie intégrante de la dévotion et du soutien vigoureux de la communauté noire.


Share on


More stories



























































Sign in with Google or Facebook to load more


Privacy policy